fbpx

Raconte ton histoire en 8 secondes

Août 26, 2019 | Blogue

Raconte ton histoire en 8 secondes

J’écoutais un vidéo de Gary Vaynerchuk récemment qui mentionnait qu’en 2019, connaître ses médias sociaux et ton audience allait être tout aussi important que de connaître les chiffres de ton entreprise.

J’insiste souvent sur le fait de connaître à qui tu parles et comment tu leur parles.

À l’ère de la communication instantanée, c’est primordial d’avoir de la clarté dans ton approche.

On le sait, les stories sont maintenant ce qui drive l’engagement sur ta plateforme, que ça soit Instagram, SnapChat ou Facebook.

Alors, comment peut-on captiver ton audience en 8 secondes ?

Les yeux avant tout

Sur les médias instantanés, bien que plusieurs objectifs de communication peuvent être explorés, je te dirais de te concentrer sur le principal : Connecter.

Dans un premier temps, on doit se rappeler que l’humain consomme d’abord avec ses yeux, puis avec les choses qu’il peut rapidement associer à sa propre expérience (#relate en langage millénarial).

L’image doit captiver, raconter en elle-même une grande partie de l’histoire.

Dans une story, tu obtiendras de l’engagement si tu te mets de l’avant (un visage humain est toujours gagnant) ou si tu suscites une émotion rapidement : quelque chose de drôle, d’inspirant, d’engagé.

Ça peut se traduire en un beau paysage, une photo très cute ou une illustration pleine de sens.

N’hésite pas à ajouter un emoji ou un GIF animé si le contexte s’y prête. Ce n’est pas pour rien qu’on assiste à une hausse de popularité des GIF ; ça suscite une émotion très rapidement.

Voici d’autres avenues à explorer :

  • Des autocollants à l’image de ta marque

  • Une courte animation

  • Mélanger deux types de typographies pour marquer les mots porteurs.

Les contenus plus fancy devront être destinés davantage au fil d’actualité plutôt qu’à la story.

On va à l’essentiel.

N’oublie pas, on a 8 secondes.

Tu peux quand même te servir de la story pour emmener les gens vers ton fil d’actualité, qui lui ira plus en profondeur.

Le fond de ton histoire

On se rappelle l’objectif : Connecter avec l’audience.

Que la personne puisse relate avec toi ou avec ton entreprise.

Ici le seul élément que tu dois garder en tête :

Pourquoi ton audience devrait se soucier de ce que tu publies ?

Si tu déposes une intention claire dans ce que tu mets au grand jour, créer des histoires instantanées deviendra rapidement intuitif.

Même si le format est rapide, prends le temps de les mettre en contexte. Chaque histoire a besoin d’un peu de contexte pour être livrée dans un espace-temps ou une émotion donnée. Va à l’essentiel, ce qui se passe et pourquoi c’est important.

Si tu t’exprimes en vidéo, tu voudras ajouter un peu de textes par-dessus qui résume ce que tu es entrain de dire, parce que la plupart des gens vont écouter ton contenu sans son (bin oui 🙄) .

Par exemple, si tu racontes une anecdote, écrit textuellement les points forts de ton anecdote, pense aux TLDR (Too long didn’t read) empruntés parfois dans les longs articles.

Ton texte doit-être lisible et facile à lire.

Oublie les écritures en pattes de mouches, ce sera trop long pour l’esprit de ton audience à décoder en plus du contenu vidéo.

Pour résumer, attire l’attention de ton audience avec des visuels porteurs, puis cadre ton discours dans une histoire : Contexte, élément important ou déclencheur puis dénouement (pourquoi ça compte).

N’oublie pas d’aligner ces histoires avec tes valeurs et ta mission afin d’ultimement créer une seule histoire puissante pour tes communications.

En espérant que cette introduction à cadrer tes publications dans une histoire pourra t’aider à captiver ton audience.

Josiane